en remorque ?Jeudi 18 décembre 2008, au départ de CHAMEYRAT. (Pour voir l’image cliquez sur le panneau !)
La randonnée a commencé par du tourisme et de la culture … Il faut bien aussi faire marcher sa tête et ses neurones !
Sur la place de CHAMEYRAT. . .

 

. . . nous découvrons l’’église Saint Étienne (XIIème siècle), les vestiges du château des vicomtes de TURENNE et le château de CHAMEYRAT (XII ou XIIIème siècle). Claude, notre narrateur et animateur, nous conte l’histoire « des HUGO » de Corrèze…

 

« Ce héros au sourire si doux », le général Léopold HUGO, soldat de la révolution et des guerres d’empire était le père de Victor HUGO.
Ce qui est moins connu c’est que le frère du général, Louis Joseph HUGO, général comme lui et oncle du poète, fut maire de TULLE (décembre 1848 – juillet 1851).
Il se maria avec Marie PINEAUD, fille du président du tribunal de TULLE. Ils eurent deux enfants Léopold et Marie.
Léopold fut maire de CHAMEYRAT (de 1859 à 1866). Il acheta un domaine et le château de Chameyrat en 1828. Ses descendants le possèdent encore.

 

Marie HUGO passa son enfance à CHAMEYRAT et se maria avec un avocat Léon CHIRAC, veuve au bout de quelques mois elle entra au carmel de Tulle en 1858. Elle correspondit régulièrement avec Victor Hugo.
En exil à GUERNESEY, Victor HUGO lui écrivit, « Tu vas t’exiler, toi aussi, tu le feras pour ta foi comme je l’ai fait pour le devoir »

 

Nous avons terminé la balade par un relevé des podomètres (engin servant à mesurer les distances parcourues à partir du pas moyen du randonneur). Selon les syndicats, c’était 14 km et selon la police beaucoup moins !), mais en se comptant et sans se tromper, nous étions treize randonneurs. Pour rassurer tout le monde, nous avons dû faire une bonne dizaine de kilomètres en passant par Lauconie, Poumeyrol puis sur les hauteurs de la vallée de la Corrèze d’où nous avons admiré l’église et les vestiges du château de Cornil un peu cachés par les arbres.
Le chemin dit “des quarante pierres” nous a ramené à la Ramade puis à notre point de départ.

 

Un petit gouter bien sympathique au foyer avec café, chocolat, gâteaux et marrons glacés nous a permis de reprendre des forces et aussi les calories perdues….

 

poumeyrol1.jpg

Les ruines du château des Vicomtes de TURENNE

poumeyrol2.jpg

L’église Saint Etienne et le château de Chameyrat

poumeyrol3.jpg

Totalement indisciplinés pour marcher à droite !

poumeyrol4.jpg

Le gilet de sauvetage sera bientôt obligatoire

poumeyrol5.jpg

Au carrefour, cinq chemins, seul Claude n’est pas perdu !

poumeyrol6.jpg

C’est par là !

poumeyrol7.jpg

L’église et château de Cornil

poumeyrol8.jpg

Après la courte montée du chemin des quarante pierres

poumeyrol9.jpg

Remorques et semi-remorques, sens obligatoire . . .

Randonnée de la culture

2 réflexions au sujet de « Randonnée de la culture »

  • Bravo pour le compte-rendu et les photos… J’ai (nous) avons passé un excellent après-midi comme d’habitude.
    Vivement mardi, bonne semaine

  • Bravo pour cette jolie randonnée. L’histoire des Hugo est passionnante! Il y a quelques années Geneviève Dormann a publié un ouvrage sur Sophie Trébuchet la femme de Leopold Hugo et donc la mère de Victor Hugo.
    L’histoire de cette femme est oubliée ou tout au moins minimisée presque dans toutes les biographies de l’écrivain alors qu’elle a été très influente ! Femme intelligente, indépendante, très moderne.
    Mariée très jeune, c’est un couple très mal assorti, elle n’aime pas Léoplod, voire elle le méprise; son grand amour ce fût le général Lahorie, parrain de Victor Hugo; Victor serait-il le fils de Lahorie ? Le roman très documenté prend partie pour cette version de l’histoire même s’il n’y a pas de preuve formelle, aujourd’hui avec l’ADN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.